vendredi 6 février 2009

Et si vous aviez pris le taxi ?

«Je suis allée à une soirée, maman, et je me suis souvenu de ce que tu m'avais dit.

Tu m'avais dit de ne pas boire, maman, alors je n'ai pas bu avant de conduire, maman, même si les autres m'ont incitée.

Je crois que j'ai fait la bonne chose, maman.

Je sais que tu as toujours raison.

Maintenant, la fête est presque terminée, maman, et tout le monde prend le volant.

Quand je suis entrée dans mon auto, maman, j'ai su que je rentrerais à la maison en vie, car je t'ai écouté maman, je n'ai pas bu.

J'ai commencé à conduire, maman, et comme je sortais pour prendre la route, l'autre auto ne m'a pas vue, maman, et elle m'a frappé.

Je suis étendue sur le pavé, maman.

J'ai entendu le policier dire que l'autre garàon était saoul, maman, et maintenant, je suis celle qui paye !

Je suis couchée ici, en train de mourir, maman, j'espère que tu arriveras bientôt.

Comment ceci pouvait m'arriver à moi, maman ?

Ma vie vient d'éclater comme un ballon.

Je baigne dans mon sang, maman.

J'entends les ambulanciers parler, maman, et je vais mourir dans peu de temps.

Je voulais simplement te dire, maman : Je te jure que je n'ai pas bu !

C'était les autres, maman.

Les autres n'ont pas réfléchi.

Ce saoûlon était probablement à la même soirée que moi.

La seule différence, maman, c'est qu'il a bu et que c'est moi qui vais mourir...

Je sens beaucoup de douleur maintenant. Le saoûlon qui m'a frappé marche, maman, et je ne crois pas que ce soit juste.

Je suis étendue ici en train de mourir, maman, et il me regarde en me fixant...

Dis à mon frère de ne pas pleurer maman. Dis à papa d'être brave maman. Et quand je serai au paradis, maman, tu écriras : la fille à papa, sur ma pierre tombale.

Quelqu'un aurait dû lui dire, maman, de ne pas conduire s'il avait bu.

Si seulement quelqu'un lui avait dit, maman, je serais encore vivante.

Ma respiration devient de plus en plus courte, maman, et j'ai peur.

S'il-te-plait, ne pleure pas maman.

Quand j'avais besoin de toi tu étais toujours là maman.

J'ai une dernière question avant de te dire adieu, maman: Je n'ai pas bu avant de conduire, maman.

ALORS POURQUOI SUIS-JE CELLE QUI MEURT ?»

En hommage aux victimes de l'alcool au volant...

Bonne nuit!

Jean-François

Retour au début

Ma signature autorisée

3 commentaires:

MoonLady a dit…

J'ai déjà lu ça quelque part ... c'est tellement vrai ! La plupart du temps, même si TOI tu es responsable assez pour prendre un taxi ou ne pas boire, ça veut pas dire que l'autre qui est saoûl mort sera aussi intelligent ou concerné que toi ... :S

Âme Tourmentée a dit…

WOW, belle réussite ce nouveau blog!

Je te suis avec joie, mon cher ami!

Et merci du truc pour la troisième colonne, wow, je vais m'en servir pour mon prochain (mon grimoire virtuel, qui est en route)!

Bon voyage avec ta douce, et soyez heureux, vous le méritez tant!

Gros câlins!!!
-xxxxxx-

Jean-François a dit…

@ MoonLady : Tu as lu dans mes pensées, toi ?

Ce texte, je l'ai publié dans l'espoir de responsabiliser tout le monde aux conséquences de leurs gestes, même anodins... ;-)


@ Âme Tourmentée : Merci du compliment ma chère Âme...

J'ai fait de mon mieux pour qu'il soit le plus représentatif possible. Qu'il soit mon moi, en quelque sorte...

Lorsque ton grimoire virtuel sera terminé, avise-moi stp :-)

Enregistrer un commentaire

Bonjour,

Je vous rappelle que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez ici.

Ce carnet modère les commentaires et celui-ci sera visible uniquement s'il est validé par son auteur.

Je vous remercie de prendre le temps de passer me voir et je vous souhaite, par la même occasion, une bonne lecture.

Courriel de l'auteur : Jean-François

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

Modifié par Tutoriel Blogger

Site Meter

Un taxi sur la Rive-Sud © 2009 Template Nice Blue. Modifié par Indian Monsters. Original créé par Our BLOGGER Templates

Haut de page