dimanche 21 juin 2009

Bonne fête aux papas blogueurs !

Bonne fête des Pères (2009)

J'ai eu un peu de mal à rédiger ce billet et vous en comprendrez tous la raison après l'avoir lu au complet. D'abord je me demandais si j'allais publier, comme c'est mon habitude de faire, les souhaits d'usages pour cette fête-ci. La fête des Pères. J'ai hésité. Longuement d'ailleurs. J'y pensais depuis l'habitacle de mon taxi et ce, pendant une bonne partie de la nuit. Difficile de souhaiter une bonne fête à tous les papas quand certain d'entre eux n'auront pas le goût de la célébrer.

Je pense d'abord au petit-fils de mon beau-frère Michel. Il se prénomme Alex. Il a perdu son père alors qu'il n'avait qu'un an. Son père en avait à peine 27. Il fut emporté par un cancer trop avancé et diagnostiqué trop tard. Sa mère se bat toujours pour obtenir justice : récupérer de droit la police d'assurance-vie de feu son conjoint. Je déteste les compagnies d'assurance.

J'ai appris, comme vous tous, le décès prématuré d'un poupon d'à peine 16 mois de vie, un garçon prénommé Antoine. La vie est injuste et pour preuve, elle n'a pas voulu attendre qu'il atteigne ses 18 mois obligatoire pour recevoir le vaccin contre la méningite. Ce charmant petit ange pourra veiller sur ses parents et je souhaite qu'ils trouvent le réconfort en sachant que nous leur envoyons des ondes positives. Mes pensées vont d'ailleurs aux parents du petit Antoine ainsi qu'à Jacynthe et Drew et à leurs proches, il va s'en dire.

Finalement, mon propre fils a, lui aussi perdu son premier-né. Il se prénommait Anthony. Cela fera maintenant trois ans qu'il traverse la fête des Pères en pensant à cette tragédie. Anthony est mort d'une asphyxie lors de l'accouchement. Le cordon ombilicale avait trop roulé sur lui-même. Trop serré, tel un fil de téléphone, provocant, du même coup et inévitablement l'asphyxie du bébé. Plus rien ne passait. Même pas l'oxygène, cet élément essentiel à la vie. Le pire dans tout ça, c'est que celui-ci était demeuré dans l'utérus pendant plusieurs jours, le temps que le médecin se rende compte que son petit coeur ne battait plus. Mon coeur de (nouveau) "papy" venait de chavirer à l'annonce de la terrible nouvelle. Mon épouse, quant à elle, était inconsolable. Imaginez les parents !

À sa venue au monde, le petit corps bleu et froid était déjà tout formé. Malgré la couleur, le bébé était beau. J'avais d'ailleurs pu le constater par moi-même en regardant la photo. Le médecin avait conseillé à la jeune maman de le prendre dans ses bras, malgré son objection : elle devait faire le deuil de cette naissance pour pouvoir tourner la page. Bien sûr, rien ne pourra jamais remplacer l'absence d'Anthony. Mais à l'arrivé des anniversaires tels que la fête des Pères et celle de sa venue sur Terre, ses parents pourront ainsi se rappeler de leur fils ainé.

Aujourd'hui, Pascal et Véronnique nous ont donné deux beaux petits-enfants : Noémie et Zachary. La preuve que la vie réussi toujours à trouver son chemin...

Bonne fête des Pères !

Noémie (3 ans) et son petit frère Zachary (1 an et demi)

Ma signature autorisée

11 commentaires:

Jacynthe a dit…

Bonne fête des peres a toi aussi et merci pour la petite pensée du petit Antoine

Jean-François a dit…

@ Jacynthe : Ça m'a fait un immense plaisir, tu sais. Et puis, cela va de soi... :)

Drew a dit…

Sont magnifiques les deux p'tit!

Bonne fête des pères à toi aussi mec :-)

Samantha a dit…

Ton billet m'a beaucoup touchée. La fête des pères/mères peut tellement passer "dans le beurre", mais au fond, elle est tellement importante. Veut veut pas, on réfléchit toujours beaucoup à ce que l'on va écrire dans la carte cette journée là. Chaque personne a une histoire, joyeuse ou triste face à ces fêtes.

Bonne fête des pères !

Lily a dit…

J'ai une pensée pour toi et pour ton fils...
Bonne fête des pères!
xxx

Jean-François a dit…

@ Drew : Merci mon chum :-D


@ Samantha : Ça m'arrive tellement souvent d'hésiter avant de me lancer dans la rédaction d'une simple carte de souhait. Pas croyable quand on y pense...

Merci pour ta visite Sam et je te souhaite la bienvenue chez moi... :)


@ Lily : Merci beaucoup pour cette pensée chargée d'ondes positives, ma chère.

J'ai déjà transmis le message... ;-)

Joulie a dit…

C'est un billet très émouvant, et très bien rédigé justement parce qu'il est écrit avec le coeur.

Bonne fête des pères

L'aubergiste en devoir a dit…

Quel beau billet émouvant mais remplit d'espoir tout de même. Je ne savais pas que tu avais vécu le deuil périnatal de près. Je suis désolée pour cette perte et oui, même si le temps amoindrit la peine, la perte, elle demeure toujours présente.

Merci de partager avec nous!

Et bonne fête à toi aujourd'hui, papa!

Jean-François a dit…

@ Joulie : Quand on devient grand-père, le coeur parle plus souvent qu'autrement, à mon avis.

Surtout lorsqu'il est question de la perte d'un enfant. Ça vient me chercher dans les tripes...

Je te souhaite également la bienvenue dans mon chez moi virtuel, chère Joulie ;-)


@ L'aubergiste en devoir : La perte d'Anthony a été terriblement éprouvant pour tout le monde mais surtout pour les parents. Ils gardaient peu d'espoir de tenter d'en concevoir un autre et je les comprenais.

Pourtant, je peux te dire que je suis le grand-père le plus choyé avec mes deux petits-enfants... Anthony me manque beaucoup mais je sais qu'il me regarde de là-haut et me comprend.

Je crois aussi qu'il aura l'occasion de se reprendre. De revenir sur Terre pour continuer son oeuvre, sa mission, son évolution... Merci à toi pour ce beau commentaire :-)

L'aubergiste en devoir a dit…

Avoir un enfant, ou dans ton cas un petit-enfant absent nous permet de croire en sa présence éthérique. Nous permet d'agir chaque jour en espérant devenir meilleur. Car si on se fait regarder ainsi... faut pas merder hein?

:)

Jean-François a dit…

@ L'aubergiste en devoir : Oui il nous regarde de là-haut mais il sait que nous, ici bas, ne sommes que des humains... et les êtres humains commettent des fautes !

C'est en "merdant" comme tu dis que nous apprenons, que nous évoluons spirituellement afin de recommencer sur Terre pour une nouvelle mission...

Enregistrer un commentaire

Bonjour,

Je vous rappelle que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez ici.

Ce carnet modère les commentaires et celui-ci sera visible uniquement s'il est validé par son auteur.

Je vous remercie de prendre le temps de passer me voir et je vous souhaite, par la même occasion, une bonne lecture.

Courriel de l'auteur : Jean-François

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

Modifié par Tutoriel Blogger

Site Meter

Un taxi sur la Rive-Sud © 2009 Template Nice Blue. Modifié par Indian Monsters. Original créé par Our BLOGGER Templates

Haut de page