mercredi 19 novembre 2008

Obligations du chauffeur de taxi

Vous reconnaissez cette image ? Elle représente le gagne-pain d'un chauffeur de taxi. Si celui-ci ne possède pas cet autocollant à bord de son véhicule, il ne pourra pas travailler. La loi oblige, en effet tout propriétaire / chauffeur d'un véhicule taxi d'avoir en sa possession cette vignette apposée dans la lunette arrière gauche de la voiture.


Les détenteurs fautifs peuvent s'exposer à des amendes ou à des jours de suspension. Peut-être les deux dans certains cas. Mais, règle générale, les propriétaires se plient à cette obligation. Tout comme ils doivent subir la vérification de leurs taximètres. Soit à tous les six mois, selon la date inscrite en-dessous de l'autocollant tarifaire. Si on dépasse la date prévue, il pourrait y avoir pénalité. Mais encore une fois, les chauffeurs/proprios trouvent toujours le temps de le faire.




Cette vignette de validité du taximètre (ou compteur dans le jargon du chauffeur et du client) doit être remplacée suite à la vérification de l'ajustement et le scellage d'un taximètre. La date de fin de la validité doit y être perforée, ce qui déterminera la prochaine vérification.


Par ailleurs, il y a des exceptions. En fait, deux : L'aéroport Pierre - E. Trudeau à Montréal (la municipalité de Dorval) et celui de Jean-Lesage de Québec. Pour voir à quoi ressemble ces vignettes de plus près, je vous invite à visiter le site Web de la Commission des transports du Québec (CTQ).

Donc, chaque vérification du taximètre coûte à son titulaire une centaine de dollars. Si il y a un ajustement de prix comme celle que nous venons de subir tout récemment, (le prix de l'essence était la principale raison de cette augmentation), pourrait occasionner des coûts additionnels.

Il faut savoir que les chauffeurs de taxi approuvaient l'augmentation, oui mais pas en pénalisant le portefeuille de la clientèle. Ils étaient davantage en faveur d'une sorte de ristourne ou crédit d'impôt que le gouvernement pouvait leur verser. Pour eux, c'était la meilleure solution. Mais ce ne fut pas le cas. Et il faut l'assumer, pas vrai ?

Je me rassure en me disant toutefois que les gens qui devaient prendre le taxi avant l'augmentation tarifaire vont encore le prendre après l'augmentation tarifaire. On en aura peut-être moins, mais on en aura tout de même. Pour la plupart, le taxi n'est pas un luxe car elle remplace la voiture à la maison.

De plus, ce moyen de transport devient inévitable lorsque l'alcool s'en mêle. Après tout, mieux vaut payer le prix du compteur plutôt que de recevoir une amende salée d'un policier ou encore par une condamnation au criminel. Les juges deviennent très pointilleux à ce sujet.

Bonne nuit tout le monde !
Jean-François
Ma signature autorisée

1 commentaires:

Drew a dit…

J'ai pas vraiment rapport avec le billet. (Ça m'arrive vraiment souvent j'aimerais t'en avertir...)

Mais ton horloge jaune dans ta barre de droite ressemble drôlement à un Taximètre.

Ça me coûte combien chaque fois que je prends ta ride?

Enregistrer un commentaire

Bonjour,

Je vous rappelle que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez ici.

Ce carnet modère les commentaires et celui-ci sera visible uniquement s'il est validé par son auteur.

Je vous remercie de prendre le temps de passer me voir et je vous souhaite, par la même occasion, une bonne lecture.

Courriel de l'auteur : Jean-François

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

Modifié par Tutoriel Blogger

Site Meter

Un taxi sur la Rive-Sud © 2009 Template Nice Blue. Modifié par Indian Monsters. Original créé par Our BLOGGER Templates

Haut de page