mardi 20 janvier 2009

Coeur sensible s'abstenir

En ouvrant mon blogue ce matin, je me suis rendu compte que j'avais eu de la visite. En fait, c'est en regardant de plus près les images, les vôtres surtout, sur le mur de mes abonnés fidèles que j'ai découvert une nouvelle venue : Les Mondes de Toutarmonie. Et curieux comme je suis, je me suis garoché sur sa page, histoire de connaitre ce nouveau monde virtuel.


En arrivant sur la page, le titre du billet rédigé récemment m'accroche et m'incite à le lire en profondeur. Je découvre par la suite que nous vivons dans un monde de pure égoïsme et de pure cruauté, non seulement envers notre propre espèce mais aussi et surtout envers les espèces du monde animale, celles qui nous entourent et qui font partie intégrante de notre mode de vie.

À la fin du texte, un lien est inséré et invite le lecteur à se rendre sur la page de Google Video. EARTHLINGS est le titre du documentaire long-métrage (temps : 1h35:36 secs) qu'il faut voir à tout prix. Voici le résumé de son contenu :

« earth-ling (terrien) n. (nom) : Qui habite la planète Terre »

« EARTHLINGS (qui signifie Terriens, en anglais) est un documentaire long-métrage sur la dépendance absolue de l'humanité à l’égard des animaux (animaux de compagnie, nourriture, habillement, divertissement, et recherche scientifique) mais aussi sur l’irrespect total pour ceux qu’on peut aussi qualifier de « marchandise ».
Le film est narré par Joaquin Phoenix (Gladiator) et la musique est celle du célèbre Moby. Avec une étude approfondie sur les magasins d’animaux de compagnie, les usines à chiot, les refuges pour animaux, mais aussi les manufactures de cuir et de fourrure, les industries de hobbies sportifs et les professions médicales et scientifiques, EARTHLINGS utilise la caméra cachée et jamais auparavant on avait vu ces pratiques au jour le jour, d’une des plus grandes industries au monde, qui se fonde entièrement sur l’utilisation d’animaux pour faire du profit.

Puissant, instructif et provoquant, EARTHLINGS est de loin le documentaire le plus complet jamais produit sur la relation entre la nature, les animaux et les intérêts économiques des humains. On trouve beaucoup de films défendant cette cause, mais celui-ci dépasse tout.
Des Terriens pleurent pour être entendus. Vivement recommandé ! Téléchargez le film à:
http://veg-tv.info/Earthlings . »

ATTENTION :

Ce documentaire est déconseillé aux enfants de moins de 16 ans. Âmes sensibles s'abstenir. Ce film-documentaire américain traite de la place de l'homme dans la nature et son action négative sur le monde animal. Aussi puissant que "Une vérité qui dérange" de Al Gore. Il faut le voir absolument !

Il a eu un énorme succès aux USA et remporté de nombreux prix et nominés aux Oscars. Le narateur est le célèbre acteur Joaquin Phoenix (Gladiator) et la musique est de Moby. Il y est question notamment de l'industrie et sa responsabilité dans la cruauté envers les animaux (attention : certains passages sont très durs), comme par exemple la façon abominable dont les japonais exécutent les dauphins pour vendre ensuite leur chair, en la faisant passer pour de la baleine, contournant ainsi la loi.

Voir la bande-annonce du film

Synopsis : en utilisant des caméras cachées et des images jamais montrées, EARTLINGS est une chronique des pratiques des plus grandes industries actuelles, dont les profits dépendent pour toutes - d'une manière ou une autre - de l'exploitation animale.

Note : C'est un des meilleurs documentaires que j'ai vu dernièrement, de par la qualité photographique, la musique (de MOBY) et la profondeur du thème abordé.

********************

J'aime les animaux et je ne suis pas végétarien pour autant. Mais quand je verrai de la viande dans mon assiette, j'aurai sûrement des questions qui me viendront à l'esprit... Et vous ?

EARTHLINGS DVD

Bon appétit et bonne nuit !

Jean-François

Retour au début

Ma signature autorisée

6 commentaires:

Toutarmonie a dit…

Bonjour et merci de faire circuler cet important vidéo! Effectivement, ca fait réfléchir et nous fait voir certaines choses différemment. j'ai d'autres petits films comme celui-là que je ferai partager à mes lecteurs au fil des jours (films matière à réflexion...)

J'avoue qu'étant débutante dans l'art du blogue, je suis impressionnée par vos liens et la facon dont vous arrivez à inclure des mots "actifs" qui ouvrent des fenêtres. J'ai tant à apprendre encore!!! Vos conseils me seront précieux! Merci!!!

De mon côté, j'ai beaucoup aimé l'originalité de votre blogue, les liens, la diversité. Bravo!

Au plaisir de se lire!

Toutarmonie

Jean-François a dit…

@ Toutarmonie : Ce fut un grand plaisir de passer le message, cruel en image et en mots mais si vrai pourtant...

Je me ferai une joie de vous apprendre l'art d'insérer des liens grâces aux codes html (codes «target=_blank» à la suite du lien et servant notamment à ouvrir une 2e fenêtre, ce qui permet à vos visiteurs de surfer sur le net sans avoir à quitter votre page).

Et merci pour les compliments se rapportant à mon blogue. Il n'a rien d'extraordinaire, bien au contraire. Il se veut simple, autant pour son contenu que son «contenant». Comme pour son auteur, d'ailleurs... :)

Bonne journée et à bientôt!

Drew a dit…

J'ai pas regardé le documentaire encore. Mais y'a une chose qui faut pas oublier... Chaîne alimentaire ;-)

On est des animaux nous aussi. Pis à l'échelle planétaire, on est un esti de paquet de monde là. Ça prends des usines à bouffe malheureusement. Autrement, si tu veux manger bio-écolo-équitable ça va te coûter un bras ton épicerie...

Et même là encore, pour être certifié BIO ça prends 36 mois sans épandages des pesticides et engrais chimiques. Ça prends pas 3 ans à disparaître ces trucs tsé ;-)

On mangeait plus de marde voilà 30 ans que maintenant...

colev

Jean-François a dit…

@ Drew : Ce documentaire ne remet pas en question le fait qu'il faut nourrir la population à l'échelle planétaire mais bien la manière de la nourrir.

Le film se veut une prise de conscience sur les méthodes utilisées dans l'industrie animale.

«Il y est question notamment de l'industrie et sa responsabilité dans la cruauté envers les animaux (attention : certains passages sont très durs), comme par exemple la façon abominable dont les japonais exécutent les dauphins pour vendre ensuite leur chair, en la faisant passer pour de la baleine, contournant ainsi la loi.»

Ça vaut la peine de regarder ce documentaire pour se conscientiser davantage sur la manière dont on traite nos animaux, que ce soit nos animaux de compagnie ou encore ceux qui serviront à nous nourrir.

J'ai vu des passages qui montrent la façon dont les abattoires exécutent les animaux de fermes. C'est abominable...

Il faut vraiment le voir pour le croire Drew...

Galadriel a dit…

Coucou!
J'ai déménagé mon blog à l'adresse suivante:
http://mondegaladrien.blogspot.com/
Pour pouvoir écrire en paix sans que des médames aillent se plaindre à ma boss pour cause de bitchage...
:D

Jean-François a dit…

@ Galadriel : Merci pour l'invitation ma chère.

Je vais aller te visiter dans la minute qui suis... ;)

Enregistrer un commentaire

Bonjour,

Je vous rappelle que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez ici.

Ce carnet modère les commentaires et celui-ci sera visible uniquement s'il est validé par son auteur.

Je vous remercie de prendre le temps de passer me voir et je vous souhaite, par la même occasion, une bonne lecture.

Courriel de l'auteur : Jean-François

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

Modifié par Tutoriel Blogger

Site Meter

Un taxi sur la Rive-Sud © 2009 Template Nice Blue. Modifié par Indian Monsters. Original créé par Our BLOGGER Templates

Haut de page